Saturday 23 August 2014
Home | Faits Divers | Cadavre démembré à Petite-Rivière : “Ma soeur Mantee n’était pas une sorcière”

Cadavre démembré à Petite-Rivière : “Ma soeur Mantee n’était pas une sorcière”

Rate this article
4.50
Font size: Decrease font Enlarge font
image Des plongeurs ont repêché le corps démembré de Mantee Murchoyea dans le bassin Cahin.

Alors que la police n’écarte pas la possibilité que le mobile de l’assassinat de Mantee Murchoyea (55 ans) soit lié à un acte de sorcellerie, la famille de la victime rejette catégoriquement cette hypothèse. “Notre sœur n’a jamais pratiqué la sorcellerie. Il est aberrant de dire que des soi-disant clients lui rendaient visite pour cette pratique”, martèlent des membres de la famille de Mantee.

Les sœurs Murchoyea affirment qu’elles ont porté plainte à la police de Petite-Rivière vendredi contre une certaine partie de la presse qui “s’acharne à salir la réputation de notre sœur”. La famille de la victime lance un appel à témoin pouvant aider à faire avancer l’enquête policière.

Comme l’identité de l’assassin de Mantee Murchoyea n’a pas encore été établie, ses soeurs craignent pour leur sécurité. “Se enn krim atroce ki mett en frayer dan nou”, affirment-elles. Elles soutiennent qu’à leur connaissance, la quinquagénaire n’a jamais eu de dispute avec ses proches. “Même si son époux était déjà marié civilement à une autre femme, cela ne posait aucun problème pour Mantee.” Cette dernière a épousé religieusement un receveur d’autobus depuis plus de dix ans.

Le jour du drame, Mantee se préparait pour se rendre à Grand-Bassin avec sa famille. Le neveu de la victime a dit à la police qu’il a vu Mantee pour la dernière fois dans la matinée du dimanche 23 février. Cependant, la famille ignorait son emploi du temps. Ne la voyant pas revenir à la maison plusieurs heures plus tard, des proches de Mantee ont signalé sa disparition à la police. Son cadavre découpé en 13 morceaux a été retrouvé lundi dans un bassin par un planteur. Les éléments du Groupement d’intervention de la police mauricienne (GIPM) ont effectué plusieurs plongeons pour récupérer les restes de la victime. Le rapport d’autopsie a conclu qu’elle est morte par strangulation.

Du côté de l’enquête policière, les limiers ne négligent aucune piste même si pour le moment ils attendent beaucoup des derniers appels effectués par Mantee Murchoyea. Durant toute la semaine, plusieurs équipes de la Western Division, épaulées par la Major Crime Investigation Team (MCIT) ont mené des opérations dans la région de Petite-Rivière en vue de retrouver les effets personnels de la victime. La police estime qu’elle pourra alors reconstituer le parcours du/des meurtrier(s) et le lieu où le crime a été commis.

Entre-temps, les limiers ont questionné des habitants de la localité en vue de recueillir le témoignage de quelqu’un qui aurait aperçu la victime le dimanche 23 février. Mais, cette piste n’a rien apporté de concret, de même que les descentes dans les quincailleries pour savoir si un client a acheté une scie électrique récemment.

A ce stade de l’enquête, la police privilégie la thèse de vengeance. Elle se base notamment sur l’atrocité dont le crime a été commis. Après avoir rendu l’âme par strangulation, le corps de la victime a été découpé en une quinzaine de morceaux avant d’être balancé dans le ‘Bassin Cahin’. Les soupçons se penchent sur un habitant de Petite-Rivière ou un habitué des lieux car très peu de gens connaissent ce bassin utilisé pour l’irrigation.

Ainsi, les proches de la victime ont été interrogés durant la semaine, dont les sœurs de Mantee et son amant. Tous ont fourni un alibi et les enquêteurs se sont montrés satisfaits de leur version des faits à ce stade de l’enquête. Toutefois, ils n’écartent pas la possibilité de les appeler à nouveau pour un ‘further statement’. D’autres développements sont attendus dans les heures qui suivent. L’enquête se poursuit sous la supervision de l’ACP Vuddamalay.

Subscribe to comments feed  Comments (0 posted)

total: | displaying:

Post your comment comment

Info about Gravatar

Please enter the code you see in the image:

By clicking on Submit, you agree to our Disclaimer & Policy.
  • email Email to a friend
  • print Print version
  • Plain text Plain text
advertisement


Calendar
first first August, 2014 first first
Su Mo Tu We Th Fr Sa
1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31
Archive Searching